Plan d’affaire, révolu ou nécessaire?

Vous décidez de faire le saut,  lancer votre entreprise? On vous demandera peut-être un plan d’affaire.

Le plan d’affaire est l’outil qui vous aidera à aller chercher du financement malgré le fait que vous soyez qu’à l’étape du démarrage. Ce n’est cependant pas gagné d’avance…

Il  vous aidera également à tracer la ligne directrice de vos visions d’entrepreneur. Il permettra à un investisseur ou une institution bancaire de croire ou non en votre projet. Celui-ci doit être détaillé, explicatif et surtout très clair, sans trop de « flafla ». Il doit aller droit au but, expliquer rapidement de quoi il en est et être visuellement agréable à lire. Il faut donc oublier la dentelle puisque le lecteur s’intéresse au contenu et non pas à la mise en page laborieuse et à l’encadré dentelé.

À mes tout débuts j’avais pour mandat minimalement 2 ou 3 plans d’affaires annuellement. Aujourd’hui la demande pour un tel service arrive 1 fois aux 3 ans, sans plus…  Pour certain un peu révolu, le plan d’affaires semble perdre en popularité. D’autant plus que la nouvelle tendance lorsqu’on se lance en affaire consiste à l’expérimentation, la rétroaction et l’ajustement.

Pourtant celui-ci est si important. C’est en élaborant notre plan d’affaires que nous commençons tranquillement à voir le projet prendre forme. Puisqu’en élaborant ce plan on fait aussi une étude de marché. On doit convaincre les spécialistes du financement avec des faits soutenus, on doit se différencier de la concurrence et démontrer qu’on tient l’idée du siècle. La banque doit être capable de voir que vous avez fait vos devoirs en analysant toutes les sphères de votre future compagnie, que ce soit au niveau de la mise en marché prévue, en passant par l’embauche d’employés. Quelles seront les étapes pour mener à point votre projet.

Votre plan d’affaires devra se lire comme suit en respectant les lignes suivantes :

  • Résumé de l’entreprise à naître et informations générales (Nom de l’entreprise, coordonnées, description, principaux clients et fournisseurs, secteur d’activité, réglementation gouvernementale)
  • Tendances du marché ( Produits et services, prix et distributions et Facteur de risques)
  • Les concurrents ( Analyse des forces et faiblesses du projet, type de concurrence, stratégie de marketing et étude de marché)
  • Installation physique (Emplacement, matériel, recherche et développement, conformité spéciale)
  • Ressources humaines (Personnel clé, Politique et heure de travail, évaluation de rendement, formation, avantage sociaux)
  • Prévisions financières (Revenus vs dépenses, stratégies explicatives pour atteindre les objectifs fixés et prévisions sur 2 ou 3 ans)

Bien qu’il semble laborieux de produire son plan d’affaires, sachez qu’il en sera tout aussi intéressant. Lors de l’étude de marché, les réponses obtenues par les clients cibles et la concurrence  permettront de peaufiner votre projet, de le différencier de ce qui existe déjà et de trouver votre vision d’entreprise. Il vous faudra au minimum 20 à 30 heures pour l’élaboration d’un plan. Comme internet est là pour nous aider il existe plusieurs modèles disponibles sur le web pour vous aider, vous pouvez aussi consulter votre CLD (Centre local de développement) ou la SADC (Sociétés d’aide au développement des collectivités) de votre région.

voici quelques liens :

https://entreprisescanada.ca/fr/planification/rediger-son-plan-daffaires/

https://www.bdc.ca/fr/articles-outils/boite-outils-entrepreneur/gabarits-documents-guides-affaires/pages/modele-plan-affaires.aspx

https://www2.gouv.qc.ca/entreprises/portail/quebec/trousse?lang=fr&g=trousse&e=557954595:3129796225

On peut vous aider!!!

Vous pouvez également confier à notre équipe l’élaboration de votre plan. Vous serez alors assuré qu’il sera complet et efficace.

Sans prétention, nous sommes fières de mentionner que la plupart du temps lorsqu’un plan d’affaires est présenté par notre bureau à un établissement financier les commentaires ne sont que positifs. Nous élaborons nos plans en fonction des exigences de la BDC (Banque du développement du Canada)

 

Audrey Gosselin, présidente

 

 

 

 

 

 

 

One thought on “Plan d’affaire, révolu ou nécessaire?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *